A la découverte de la grotte d’Altamira, en Espagne

La grotte la plus célèbre d’Espagne avec ses vestiges préhistoriques est celle d’Altamira, en Cantabrie. Bien qu’il existe de nombreuses grottes avec des preuves du passage de cet homme primitif dans tout le nord de l’Espagne, c’est Altamira qui suscite le plus d’intérêt.

La grotte d’Altamira elle-même est temporairement fermée au public depuis le 1er septembre 2002 pour des raisons d’enquête. Un très petit groupe de visiteurs peut y accéder chaque année. Il existe une liste d’attente des visiteurs qui est complète pour les années à venir. Comme il est impossible de garantir la visite si longtemps à l’avance, aucune nouvelle demande n’est acceptée tant que la réouverture de la grotte n’est pas communiquée.

Pourquoi ne pas visiter le musée d’Altamira ?

Le Conseil supérieur de la recherche scientifique et l’Institut du patrimoine historique espagnol étudient les conditions de l’environnement des grottes afin d’établir les conditions et un nouveau régime de visites pour les années à venir. Cependant, le musée d’Altamira est l’alternative à la visite proprement dite de la grotte. Il est situé tout près de l’entrée de la grotte originale d’Altamira, à environ 2 kilomètres de Santillana del Mar. Le cœur du musée est la “néo-cave”, une reproduction exacte de la grotte originale réalisée à l’aide des dernières technologies pour un coût de plus de 24 millions d’euros.

Chaque jour, des petits groupes de 20 visiteurs maximum y accèdent toutes les 25 minutes pour une meilleure visualisation. Pour éviter d’attendre pendant les prochains mois d’été, il est conseillé d’acheter les billets par Internet au musée d’Altamira (également vendu par le Banco Santander) afin que la date et l’heure de la visite soient garanties. À noter que le coût est de 3 euros par adulte et il y a des réductions pour les mineurs, les personnes âgées et les étudiants.

Les meilleures attractions dans la néo-cave

Une fois dans la néo-cave, vous trouverez des bisons, des chevaux, des cerfs, des mains et des signes mystérieux, peints et gravés sur la roche. Ce sont les empreintes des habitants de la grotte, il y a 15 000 ans, au Paléolithique supérieur. Ces échantillons sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial depuis 1985. Celle-ci est maintenant étendue au reste des grottes du Paléolithique espagnol.

Il est envisageable d’intégrer cette visite aux nombreuses attractions que l’on trouve près de Santander comme Castro Urdiales, San Vicente de la Barquera ou Potes.